Gel liquide de complément alimentaire de l'effort

Les produits énergétiques

Gel liquide de complément alimentaire de l'effort

Aujourd’hui, de nombreux athlètes utilisent des produits énergétiques pour leurs entraînements mais surtout pendant les compétitions. Ils permettent de tenir pour des efforts plus ou moins long, plus ou moins intenses… Mais ils ont aussi une renommée plus ou moins douteuse sur leur compositions. Effectivement, beaucoup de sportifs sont réticents à l’idée d’utiliser ces gels ou substance hyperénergétiques. Cela « modifieraient » leurs performances puis feraient un contre coup pendant l’effort. Nous allons voir les différents produits que l’on peut trouver sur le marché et à quoi peuvent-ils bien servir. Pour illustrer notre article, nous allons utiliser les produits d’overstim’s.  Dans la gamme des produits énergétiques, nous trouvons ceux avant, pendant et après effort. C’est évident qu’il devient alors compliqué de s’y retrouver.

Avant effort :

L’un des produits phare est bien sur le gateau sport ou le sportdej. Ce gâteau est a faire cuire au four pendant une courte période, il est hyperénergétique. Une part équivaut à un petit déjeuner permettant ainsi au sportif de ne pas se sentir balloné et ainsi, optimiser le confort digestif sans se mettre en hypoglycémie.  Celui-ci permet ainsi de bien faire ses réserves pour préparer la course tout en gardant le ventre léger.

La boisson d’attente :

Cette dernière est une boisson comprenant des sucres simples et complexes. Effectivement, certains sportifs sont plus ou moins stressés avant le départ  ce qui entraîne une hypoglycémie. Le sportif sera en insuffisance de sucre dès le départ et ne pourra pas utiliser la totalité de ses performances. Cette boisson permet alors de faire un apport en glucides mais aussi en minéraux et en eau pour préparer les pertes que subira le corps pendant l’effort. Elle se boit 30-15 min  avant le départ et petit à petit pour une meilleure absorption.

Pendant l’effort:

La boisson de l’effort chez overstim’s appelée hydrixir. Celle-ci est composé de sucre lent et rapide permettant un apport constant de glucide, de minéraux (dont du sel) qui sont perdus avec la transpiration. Hors ces derniers sont nécessaires pour les contractions musculaires, le transport des gaz ( oxygène…)…etc et dernier composant de l’eau plate pour compenser les pertes dû à la transpiration et refroidir l’organisme permettant d’éviter les coup de chaud.  L’hydratation est primordiale et cette boisson permet de compler les pertes dues à l’activité.

Les fameux gels: 

Pour les premiers km, viennent les gels antioxydant pour lutter contre les radicaux libre crées durant l’effort. Ce sont les déchets du corps. Puis vers la moitié de la course, il faut prendre les énergix. Ils sont hyperénergétiques et composés de différents sucres simples comme le glucose et le fructose ainsi que des glucides complexes comme le maltose. Ils vont permettre de diffuser à différentes fréquences les sucres. Lorsque les sucres simples seront completement consommés, les sucres complexes commenceront à être utilisés. Ce principe lié à l’hydrixir permettra   de tenir une grande partie de la  course.

Le gel coup de fouet est destiné pour les derniers kilomètres,  il est principalement composé de glucose permettant un apport d’énergie rapide. 

Et enfin le gel red tonic s’utilise au dernier kilomètre, dans la dernière ligne droite il s’appuie sur la même base que le gel coup de fouet.

Après effort:

Le corps à besoin de récupérer les minéraux, de refaire ses stocks energétiques. On retrouve pour cela des boissons de récupération dans lesquels on trouve des glucides bien sur ainsi que des protéines pour la reconstruction du muscle. Ce types de boisson sont soit à acheter soit à réaliser à la maison

Pour conclure, le fameux coup de pompe après la prise de gel s’explique par le fait qu’ils sont pris lorsque le corps a épuisé ses réserves. Le gel va alors tout rebooster, mais une fois consommer le corps ne peut plus stocker dans ses réserves de glycogène (forme du glucose stocké ) et le sportif se retrouve en hypoglycémie diminuant ses performance. Il sera alors obligé de reprendre un autre gel pour continuer. Ces produits sont donc à prendre en complément d’une alimentation saine et équilibrer.

Petit conseil : N’essayez pas un produit pour la première fois lors d’une course, on ne sait jamais comment notre corps réagit, essayer le lors d’un entraînement et une fois sur de ses effets, le privilégier pour les courses afin de ne pas créer une accoutumance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

www.000webhost.com