Régime cétogène et le traitement de pathologies

Qu’est ce que le régime cétogène ?

Le régime cétogène ou diète cétogène est un régime inventé à des fins thérapeutiques il y a presque cent ans par le Docteur Russell Wilder (Minnesota), en 1921. C’est un régime très pauvre en sucres et très riche en graisses, qui entraine la formation par le foie de corps cétoniques, qui sont de nouvelles sources d’énergie pour le corps, venant se substituer au glucose.

Compte tenu de ses effets anti-convulsant, ce régime a été mis au point pour traiter les épilepsies de l’enfant. Il est aujourd’hui prescrit à de nombreux patients épileptiques. Il connait un regain d’intérêt de nos jours et il est utilisé pour traiter d’autres maladies. Des maladies neurologiques comme la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson, les AVC et aussi le cancer. Ce régime est également utilisé par certaines personnes qui souhaitent prendre soin de leur santé ou perdre du poids. Il présente des similitudes avec le régime low carb et le régime paléo.

Nous verrons dans cet article ses bienfaits dans le traitement de certaines pathologies.

Le régime cétogène et le traitement de certaines pathologies

Comme vu précédemment, le régime cétogène a d’abord été utilisé pour traiter les épilepsies de l’enfant. Son utilisation a depuis été étendue à d’autres pathologies, notamment aux maladies neurologiques et aux cancers.

A/ Les maladies neurologiques

Historique

Le régime cétogène a d’abord été utilisé pour traiter l’épilepsie des enfants, il y a presque cent ans. En 1950, des traitements ont été mis au point pour éviter les crises d’épilepsie et le régime cétogène a été délaissé. Or les médicaments ne sont pas efficaces pour tous les patients. 30 à 40% des malades sont atteints d’épilepsie réfractaire. Le régime cétogène a donc été remis à l’ordre du jour. Des études ont montré qu’il réduisait les crises de 50 à 90%. De plus, il présenterait moins d’effets secondaires que les médicaments antiépileptiques. Il semble que priver le cerveau de sucre le protège des crises d’épilepsie et le régime cétogène peut donc aider à réduire drastiquement les crises d’épilepsie.

Effets bénéfiques

Le régule cétogène aurait également des effets bénéfiques sur les maladies neurologiques et notamment la maladie d’Alzheimer. Des recherches récentes ont montré que cette maladie est liée à la présence de deux types de lésions : des dégénérescences neuro-fibrillaires et des plaques amyloïdes, sans que l’on sache si c’est une cause ou une conséquence de la maladie. Or une étude parue dans l’American Journal Of Clinical Nutrition montre que, chez les personnes en bonne santé, une alimentation riche en en sucres et aliments à index glycémique élevé augmente la quantité de plaques amyloïdes dans le cerveau, augmentant également le risque de maladie d’Alzheimer. Une altération du métabolisme du glucose et une hyperglycémie sont également associées à un risque plus élevé d’Alzheimer.

Au niveau du métabolisme cellulaire,

les chercheurs ont constaté que chez les malades atteints d’Alzheimer, les neurones ne parviennent plus à utiliser le glucose qui est leur principale source d’énergie. Les neurones ne peuvent donc plus fonctionner normalement.

Mais les neurones ont la capacité d’utiliser une autre source d’énergie : les cétones. L’apport de cétones permettrait donc aux neurones d’utiliser les graisses à la place des sucres.

Le régime cétogène apporte aux neurones une nouvelle source d’énergie, les cétones, qui peuvent leur permettre de continuer à fonctionner. Les expériences menées sur des malades ayant adopté le régime cétogène montrent une amélioration des performances cognitives et une diminution des troubles. Pour certains patients, l’évolution de la maladie est ralentie, voire stoppée, mais malheureusement pour d’autres les effets sont moindres.

Dans la maladie de Parkinson, c’est un dysfonctionnement ou une altération des mitochondries du cerveau qui est à l’origine de la maladie. Le régime cétogène pourrait relancer la production d’énergie par les mitochondries. Pour les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, le régime cétonique doit être suivi à vie.

Dans le cas des maladies neurologiques, les cétones délivrent donc de l’énergie aux neurones. Nous allons voir que dans le cas des cancers, ils en délivrent aux cellules saines.

B/ Le cancer

Si nos cellules ont la faculté d’utiliser alternativement le glucose ou les cétones comme source d’énergie, ce n’est pas le cas des cellules cancéreuses, qui se nourrissent exclusivement de sucre. Le régime cétogène aurait donc des effets thérapeutiques pour les cancéreux. Il renforce les cellules saines de l’organisme, en aidant le corps à se défendre contre la maladie, tout en affaiblissant les cellules cancéreuses. Moins de sucre équivaut à moins d’énergie pour les cellules cancéreuses. La diète cétogène ralentit, voire stoppe la croissance et la prolifération des cellules cancéreuses. Ce n’est pas un régime miracle, mais associé à une activité physique régulière, les recherches ont montré qu’il constitue aujourd’hui une stratégie contre le cancer car il :

  • Renforce les cellules saines tout en fragilisant les cellules cancéreuses qu’il affame, car elles n’ont plus accès à leur nourriture principale : le sucre

  • Augmente l’efficacité des traitements médicaux

  • Est sans danger et sans trop d’effets secondaires

En conclusion

On peut alors se demander si le régime cétogène est réservé aux personnes atteintes d’une pathologie ou s’il peut présenter un intérêt pour les personnes en bonne santé.

Afin d’obtenir la réponse venez découvrir nos ateliers sur les régimes tendances lors du Salon de la Nutrition 2019.

Pour suivre notre actualité, n’hésitez pas à nous rendre visite sur notre site et sur nos réseaux sociaux :

https://salondelanutritionnice.000webhostapp.com/

https://www.instagram.com/salonnutrition.nice/

https://www.facebook.com/salonutritionice/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

www.000webhost.com